Une lampe spéciale

Passion bois encore et toujours. Une autre inspiration pour laquelle je me suis donné beaucoup de mal: une lampe d’ambiance faite dans un tronc d’arbre. Je me suis également inspiré d’une photo sur internet que je croyais un peu surréaliste. Le naturel du bois mis en valeur par le cercle de lumière crée le plus beau des effets. Ajoutée à cela un allumage tactile avec trois intensités c’est juste le rêve.

https://www.etsy.com/fr/listing/719561141/petite-lampe-lampe-rondin-buche-de-bois

L’inspiration est là et la motivation aussi ! Commençons par le choix du bois. Le chêne que j’ai utilisé pour la table était parfait mais je n’en ai plus. J’aurai besoin d’une tranche d’un tronc ni trop fin, ni trop épais, environs 35 – 40 cm de diamètre. Je commence par chercher dans le commerce. Il y a des tranches de chêne dans les grands magasins de bricolage. Un peu pour la déco. Le naturel et le brut reviennent à la mode. J’en essaye et achète un mais la qualité n’est pas vraiment là et puis ils sont très secs, cassants et sensibles. Le rendu est pas vraiment celui auquel je m’attendais. Une fois évidées ils se fendent :

Il s’était brisé plusieurs fois, j’ai essayé de le recoller. Une vraie galère.

Je fais le tour des scieries de la région mais sans grand succès. En plus je connais personne qui a coupé un chêne récemment. La présence de l’écorce sur le tronc et le fait qu’elle s’enlève pas avec le temps est essentiel pour le rendu final. Je cherche un bois assez malléable, pas tant de fibres que ça et avec une belle écorce.

Au bout de la cinquième scierie visité et étant pris par le temps je prends quelques tranches d’un tronc assez vert et pas du tout noble. Je vais faire des essais et puis il faut que j’avance. C’est un cadeau pour un anniversaire et ça se décale pas vraiment! Je connais, encore pas à ce jour, l’essence du bois que j’ai utilisé mais ça a bien marché au final.

De retour à la maison avec mes 4 – 5 tranches je commence par les poncer un peu sur les faces. Le bois est encore vert et humide. J’arrive pas bien à le poncer et j’ai peur de comment il va agir lors du séchage. Il risque de craquer dans tous les sens! Il doit sécher en douceur.

La seconde étape, je vide le centre et je le fais de suite pour enlever le stress du bois qui pourrait fendre du centre vers l’extérieur. Pour ce faire je perce à plusieurs endroits avec un foret se 8 -10 et je relie les trous à la scie sauteuse. Le résultat n’est pas idéal pour le moment mais ça prend forme !

J’arrondis au mieux avec quelques couteaux à bois que mon père m’as offert il y a quelques années. Ils sont bien pratiques et puis ça me fait toujours un petit quelque chose lors ce que je les utilise. C’est de lui que me vient la passion pour le bois. (bientôt un article sur ces travaux) Je m’y applique au mieux, je veux que le résultat soit bluffant.

Disons que j’ai un trou assez uniforme et que l’écorce est encore là. Ayant moins de surface je redonne un coup de ponceuse sur les surfaces latérales. Je serre le cercle dans l’étau d’une table en bois. Je ponce les deux côtés et je continuerai demain matin.

Surprise !!! L’étau et le serrage ont laissé leur traces dans mes tranches de bois. Il faut pas jouer avec la nature, elle est fragile !

On recommence à zéro ! Encore une fois ! Et puis encore une fois! Mais bon on ne se démotive pas, on est sur le bon chemin! Et puis on apprend à chaque essai. C’est pas comme si j’avais fait ça toute ma vie…

Heureusement il me reste une tranche dans le coffre de la voiture! On est pas sur du premier choix mais j’ai un peu plus d’expérience et je sais les erreurs à éviter. Étant restée dans le coffre et «dehors» elle n’a pas encore séché, ou pas aussi brusquement que les autres tranches. Elles sont passées de quelques semaines de janvier dehors au chaud et douillet de mon appartement strasbourgeois. Le choque les a vite fait craquer !

Cette fois ci je commence par bien poncer les deux faces extérieures, puis je fais le trou, puis je ponce à nouveau mais à la main. Plus d’étau, du manuel jusqu’au bout. J’ai un beau cercle, ça commence à me plaire.

La rainure pour la bande à LED je la fais avec la défonceuse. J’utilise cette fraise spéciale de 3mm avec laquelle je fais une passe de chaque coté de la tranche en bois. Au final j’ai une rainure de 5mm de largeur. Elle servira à insérer la bande à LED qui fait aussi 5 mm de large.

Coté électronique j’ai acheté comme dit plus haut un ruban de LED que j’ai branché à un interrupteur d’une lampe à allumage tactile. Ça à l’air facile dit comme ça mais c’était pas si évident. En fait j’ai acheté une lampe pas chère (10 – 15€) dans une grande surface que j’ai démonté et récupéré le transformateur et le système d’allumage tactile. J’ai branché le tout à la bande à LED. Le transfo est pas très content. Il fait du bruit, il siffle. Je sais pas vraiment ce que ça veut dire mais en fonction de l’intensité de la lampe il siffle plus ou moins fort. N’ayant pas de plan B, j’ai noyé la petite carte électronique dans de la résine. Ça isole et puis il fait quasiment plus de bruit. Toujours à la défonceuse je lui fais une poche dans la base de la future lampe.

La petite boite est remplie de résine

Coté allumage tactile, j’ai eu l’idée d’utiliser une pièce argentine ramené d’un voyage en 2018. Je la trouve belle et puis ce soleil donne le sourire. La poche je l’ai faite encore une fois à la défonceuse et le fil de contact est simplement replié en dessous. « L’ajustement » est assez bien fait et j’ai pas besoin d’utiliser de la colle.

Pour le câble j’ai pris un recouvert de tissu marron clair et un presse-étoupe pour par arriver à l’arracher de la lampe. C’était pas facile de tout faire tenir dans ce petit espace mais c’était juste ce qu’il fallait. Je cherchais l’effet le plus minimaliste possible et pas beaucoup de différentes matières. Je voulais que le câble rentre directement dans le bois sans aucun autre insert en plastique ou métal. Le résultat est là :

En bas à gauche, le liaison toute simple entre le câble et le bois.

J’ai recouvert la bande à LED d’une petite bande en plastique peinte d’une fine couche de peinture acrylique. Elle tient aussi grâce au meilleur des « ajustements ». Ceci atténue l’intensité des LED et diffuse mieux la chaleur jaune, orangée.

Voici le devant à la lumière et une fois allumée :

Et puis une fois installée :

Elle ressemble quand même à la photo du début!

Le cadeau à fait son effet ! Joyeux anniversaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :